Définition et liste des métiers de l’artisanat

DÉFINITION


« un professionnel dont le métier nécessite la maîtrise d’un savoir-faire, de techniques et d’outils traditionnels mais aussi innovants dans le but de créer, transformer, restaurer ou conserver, seul ou en équipe sous sa responsabilité, des objets d’art, utilitaires et décoratifs produits en pièce unique ou en petite série ».

STATUTS PROFESSIONNELS

Les professionnels des métiers d’art adoptent différents statuts sociaux, juridiques et fiscaux :
- entreprises artisanales inscrites aux chambres de métiers et de l’artisanat,
- artistes ressortissant de la maison des artistes,
- professions libérales.

LISTE DES MÉTIERS DE L’ARTISANAT D’ART

Par arrêté ministériel du 12 décembre 2003 (paru au Journal Officiel du 27 décembre 2003), Renaud DUTREIL, alors Secrétaire d’Etat aux PME, au Commerce, à l’Artisanat, aux Professions Libérales et à la Consommation, publie la liste officielle des métiers de l’artisanat d’art :

- Art floral : fabricant de fleurs artificielles, ...
- Arts du spectacle : costumier, décorateur de théâtre ...
- Arts et traditions populaires : canneur, rempailleur, ...
- Arts graphiques : graphiste, relieur, restaurateur de tableaux, ...
- Arts mécaniques / jeux-jouets : fabricants et restaurateur de jeux, de jouets, d’automates, ...
- Bijouterie-joaillerie-orfèvrerie-horlogerie : bijoutier, orfèvre, ...
- Bois : Ébéniste, encadreur, vannier, ...
- Cuir : sellier, maroquinier, taxidermiste, ...
- Décoration (tous matériaux) : mosaïste, peintre en décor, ...
- Facture instrumentale : facteur d’orgues, luthier, ...
- Luminaire : fabricant et restaurateur d’abat-jour, ...
- Métal : Armurier, coutelier, ferronnier, ...
- Métiers liés à l’architecture : couvreur ornemaniste, menuisier, ...
- Mode : modiste, plumassier, tailleur, couturier, ...
- Pierre : graveur, tailleur, sculpteur, ...
- Tabletterie : nacrier, ivoirier, ...
- Terre : céramiste, peintre sur porcelaine, potier, ...
- Textile : brodeur, fabricant de tapis, tapissier d’ameublement, ...
- Verre : maître-verrier, restaurateur de vitraux, graveur sur verre, ...

Partager sur Facebook

Présentation générale

Les métiers d’art, un secteur professionnel vivant !


Le secteur des métiers d’art joue un rôle important à la fois d’un point de vue économique mais aussi culturel et patrimonial.

Économique : présents sur tout le territoire régional, aussi bien en zone rurale qu’en zone urbaine, les métiers d’art participent au développement local et à l’équilibre des échanges économiques. Ils représentent un réel potentiel en matière de création ou de maintien de l’emploi. Ce potentiel doit cependant être mieux valorisé, en tenant compte que ces métiers nécessitent une grande maîtrise technique, conditionnée par un apprentissage de longue durée.

Culturel : les métiers d’art font partie intégrante de la culture française et sont détenteurs de savoir-faire reconnus à travers le monde.

Patrimonial : qu’ils utilisent les gestes anciens ou les techniques les plus innovantes, les professionnels métiers d’art écrivent l’histoire nécessaire à notre mémoire collective.Épris de perfection, les métiers d’art marient gestes transmis par la tradition et technologies nouvelles qui prolongent la dextérité de la main.

C’est ce qui fait la richesse de ce secteur professionnel !

En France

Plus de 38000 entreprises relèvent en France des métiers d’art (au 1er janvier 2008).
Ensemble riche de 217 métiers différents , les métiers d’art constituent un pôle important de l’économie. Les métiers d’art emploient un plus de 95 000 personnes (salariés et non salariés). Le chiffre d’affaires des entreprises métiers d’art s’élève à 8 milliards d’euros en 2007.

En Champagne-Ardenne

On compte environ 650 professionnels métiers d’art sur le territoire de la région Champagne-Ardenne.

Comme partout en France, l’activité est répartie entre 3 grandes familles :
- La création contemporaine,
- les métiers de la tradition,
- la restauration et la conservation du patrimoine mobilier et immobilier.

La filière se caractérise par sa diversité mais aussi par sa concentration ou sa spécialisation sur certains départements comme par exemple le département de la Haute-Marne qui accueille un pôle vannier sur le secteur de Fayl-Billot et un pôle coutellerie sur le secteur de Nogent sans oublier la fonte d’art qui a fait la renommée de ce département bien au delà des frontières de notre pays.

La région Champagne-Ardenne peut donc se prévaloir d’un tissu de professionnels hautement qualifiés et dont la renommée, pour certains d’entre eux, a largement dépassé les limites départementales, voire même hexagonales.

Partager sur Facebook
logos partenaires PRDMA OPE 2016 Grand Est


Le programme régional de développement des métiers d'art est cofinancé par l'Union européenne.
L'Europe s'engage en Champagne-Ardenne avec le Fonds européen de développement régional


Plan du site | Nos partenaires | Contact | Alphamosa